Passion trompette ! :-)

Passion trompette ! :-)

La trompette dans l'histoire

 

La trompette métallique (sans pistons) fut connue dès la plus haute Antiquité.
Elle avait un usage soit militaire, soit religieux. En Occident, au Moyen-Âge, le trompettiste était un personnage important...Il était à cheval, vêtu d'une superbe tenue, et sa trompette était décorée d'une impressionante bannière brodée aux armoiries du roi (ou du haut fonctionnaire) qu'il servait.

Avec la période de la Renaissance apparaissent les premières trompettes au tube recourbé, facilitant son utilisation et permettant un plus grand choix de tonalité.
C'est en 1818 que Stölzel et Blühmel déposent à Berlin le premier brevet du système à pistons. Cependant, les pistons les plus répandus de nos jours sont fabriqués d'après le modèle parisien de 1839 breveté par Périnet.

Si la notoriété de la trompette a gagné le continent américain, c'est en partie dû aux pistons, mais surtout au virtuose français du cornet à pistons, Jean-Baptiste Arban.
La trompette fut rapidement un instrument indispensable du jazz et de la musique pop. 

Les sons naturels remontent à l'époque où les cuivres n'avaient pas de pistons. Pour jouer des sons aigus ou graves, il fallait pincer ou relâcher les lèvres. On pouvait ainsi jouer les sonneries devenues incontournable à la chasse à courre ou chez les militaires.

 

 

Le jazz : les trompettistes Armstrong et Davies ont été tout les deux des figures emblématiques du jazz. Le jazz est souvent joué par des noirs. Il jouait tout les deux très bien! La trompette est indispensable pour jouer du jazz... On lui ajoute parfois-même une sourdine, une éspèce de "bouchon" que l'on ajoute sur le pavillon (le bout du tuyau où sort le son), ce qui permet d'emplifier le son pour le rapprocher du son de la voie d'un homme.

 

 

 



15/01/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres